Recyclage des médicaments Cyclamed

Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles. 

En rapportant vos médicaments non utilisés à votre pharmacien,

vous protégez l’environnement et évitez les accidents domestiques.

Cyclamed est une association loi de 1901 à but non lucratif regroupant l’ensemble de la profession pharmaceutique : pharmaciens d’officine, grossistes répartiteurs et laboratoires pharmaceutiques (Adhérents).

L’association, agréée par les pouvoirs publics, a pour mission de collecter et valoriser les Médicaments Non Utilisés (MNU) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies.

Le dispositif s’adresse donc uniquement aux médicaments non utilisés en provenance des ménages et en aucun cas à ceux des hôpitaux, cliniques ou des professionnels.

Cyclamed a pour objectif de sécuriser l’élimination des médicaments non utilisés, afin de préserver l’environnement et la santé publique.

À ces fins, Cyclamed réalise des actions de sensibilisation et de communication auprès du grand public, des professionnels de santé et des acteurs environnementaux. Le « Réflexe Cyclamed » est un geste naturel qui doit s’inscrire comme une évidence.

Cyclamed est un éco-organisme, réunissant l’ensemble de la profession pharmaceutique : Les pharmaciens d’officine, les grossistes répartiteurs et les entreprises du médicament.

Le circuit Cyclamed, de la collecte à la valorisation

Dès la fin de leur traitement, les patients rapportent leurs Médicaments Non Utilisés dans leurs emballages (ne serait-ce qu’un comprimé ou une gélule). Cela concerne tous les Médicaments à usage humain, périmés ou non (En savoir plus sur les médicaments collectés).

En revanche, les emballages vides doivent être mis dans le tri sélectif mis en place par la commune.

À la pharmacie, le contenu du sac est contrôlé : le pharmacien vérifie qu’il n’y a pas de produits exclus du dispositif (notamment les seringues et aiguilles usagées sont exclues). Il place les Médicaments Non Utilisés dans un contenant Cyclamed. Une fois plein, il est fermé à l’aide d’un adhésif « À détruire ».

Dans le cadre de sa tournée quotidienne de livraison, le grossiste répartiteurcharge les cartons pleins dans sa camionnette. Ceux-ci sont ensuite déposés dans un conteneur situé dans l’enceinte du grossiste.

Une fois plein, le conteneur est acheminé vers l’unité de valorisation partenaire de Cyclamed le plus proche. Les médicaments collectés y sont éliminés proprement, dans le respect des règles environnementales. L’énergie produite permet d’éclairer et de chauffer des logements.

Quels sont les médicaments collectés ?

Ce sont les médicaments non utilisés à usage humain, vendus puis rapportés en pharmacie, qu’ils soient périmés ou non. Ils concernent toutes les formes galéniques : comprimés, gélules, sirops, pommades…

Pourquoi ces médicaments n’ont-ils pas été utilisés ?

  • Le traitement a été interrompu par le patient.
  • Le traitement a été changé par le médecin pour efficacité insuffisante ou tolérance non satisfaisante.
  • Le traitement n’a pas été terminé avant la fin de vie du patient.

Pourquoi une collecte?

Que faire de mes médicaments non utilisés ?

Dès qu’il y a un reste de médicament, ne serait-ce qu’un comprimé, celui-ci doit être rapporté dans son emballage au pharmacien. L’association Cyclamed élimine ces médicaments non utilisés dans le respect des règles environnementales à des fins de valorisation énergétique et pour préserver la sécurité sanitaire domestique.

En revanche, l’emballage vide de médicament doit être dirigé vers le dispositif de valorisation des emballages mis en place par la commune (tri sélectif).

Mieux protéger l’environnement

Les Médicaments Non Utilisés (MNU) représentent un gisement de 19 200 tonnes/an dans les foyers français, soit autour de 358 g par habitant et par an. S’ils représentent une petite partie des déchets ménagers (voir ci-dessous), ils ne peuvent pas être enfouis comme les autres déchets ménagers.

En effet, les médicaments contiennent des molécules chimiques activesqui peuvent être potentiellement « dangereuses » pour l’environnement s’ils sont jetés dans les toilettes ou dans la nature (décharges, eaux…). Ils sont ainsi susceptibles de rejoindre le milieu aquatique et peuvent polluer les eaux de surface et souterraines.

En rapportant à la pharmacie ses MNU, le patient consommateur s’inscrit dans une démarche de tri sélectif et il a l’assurance qu’ils seront collectés dans le circuit pharmaceutique pour être éliminés en faisant l’objet d’une valorisation énergétique dans le respect de l’environnement. L’énergie produite par l’incinération permet d’éclairer et de chauffer des logements.

Les déchets ménagers en chiffres

Les déchets ménagers (dont font partie les MNU) représentent 28 000 000 de tonnes/an, soit plus de 1 kilo par habitant et par jour (ou plus de 350 kilos par an).

Actuellement :

  • 43 % des déchets ménagers sont incinérés,
  • 38 % sont enfouis,
  • 13% sont recyclés,
  • 6 % finissent vers des unités de compost pour un traitement biologique.
    (Données chiffrées lors du Grenelle de l’Environnement, mars 2008).

Prévenir les accidents domestiques

Les Médicaments Non Utilisés qui sont stockés au domicile présentent des risques potentiels de confusion médicamenteuse pour les seniors et des risques d’intoxications par ingestion accidentelle pour les enfants.

Les médicaments représentent plus d’une intoxication sur deux chez les enfants(80% des cas pour les enfants de 1 à 5 ans).

(Source : Étude du Dr Lavaud sur les accidents domestiques. Ministère de l’Éducation Nationale, Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2007).

La bonne observance des traitements et le geste du retour des MNU (périmés ou non) par les patients à l’officine fait partie des règles du Bon Usage du Médicament. Ces mesures contribuent à la sécurité sanitaire domestique.

… Le Réflexe Cyclamed, un geste naturel.